Rechercher
  • Plume

JURÉ CRACHÉ MAIS PAS DANS LE BOL

Mis à jour : mars 24



Chaque matin, avant mes divagations, il y a ce que je pourrais appeler, mes p'tites méditations.

Un rituel durant lequel je m'engage vis-à-vis de moi à respecter quelques principes de vie.


Nous sommes vivants ! Yes ! C'est plutôt une super nouvelle. Seulement parfois nous nous sentons plus survivants à des choses qui nous malmènent ou des échanges qui nous laissent sans voix/e, qu'ouverts aux multi-potentialités de la vie. Que pouvons-nous y faire ?

2, 3 trucs qui commenceraient par nous-mêmes avant de passer par les autres.

Si j'y mets de l'énergie, du coeur et de l'intention, pourquoi ne pourrais-je pas être meilleure et vivre la vie que je souhaite sans qu'elle soit au détriment d'un tier ou de la planète qui me nourrit ?


Mon rituel matinal commence ainsi : faire sonner mon bol tibétain dont j'ai choisi la note qui parlait à mon coeur, faire brûler quelques cailloux d'encens et m'engager dans la tribu du vivant qui peut mieux faire.


J'ai découvert il y a plusieurs années, les 4 accords toltèques mis en lumière par Don Miguel Ruiz et qui sont des principes plutôt simples connus depuis la nuit des temps, et se révélant être une vraie clef dans la bonne marche du monde à la condition que l'humanité joue le jeu.

Malheureusement, je n'en ai jamais entendu parler à l'école. Dommage. Car ils servent de base de lancement à chacune de mes journées où j'essaye de combiner mon humeur du jour à la ferveur de ces engagements.


Si vous ne les connaissez pas, les voici complétées de mes ( ) :


1 - Que ta parole soit impeccable (ainsi que les pensées qui les précèdent et les actes qui les suivent)

2 - Ne fais pas de suppositions (qui ne serviraient pas la vérité)

3 - N'en fais jamais une affaire personnelle (quelque soit ce qui t'est proposé)

4 - Fais toujours de ton mieux (pour les plus petites comme les plus grandes choses)


et depuis peu j'ai appris qu'il y en avait un cinquième :


5 - Sois sceptique et reste toujours à l'écoute de ton coeur (seul maître à bord)


Depuis que j'ai commencé à m'engager dans ce rituel quotidien, je n'ai pas stoppé les guerres mais j'ai bien arrêté de me la faire. Je suis maintenant armée de bonnes intentions à défaut de Kalachnikov. Franchement, je préfère. Lorsque je faisais la guerre aux autres et à moi-même au travers de paroles déplacées, mal pensées et mesquines, je ne contribuais pas à la bonne marche de mon monde, qui est aussi celui des autres.


Dans un premier temps, ces principes paraissent évidents, simples à appliquer mais quand on y regarde de plus près, cette partie d'échecs contre soi-même, est loin d'être gagnée. Les comprendre ne veut pas dire, les intégrer de la tête aux pieds et encore moins les pratiquer avec ses dix doigts tranquillement installés au fond de nos trous de nez.


Si on les reprend un par un, car deux par deux ça ne fonctionne pas, même si je rêverais d'aller plus vite, ça donne ceci :


1 . Que ma parole soit impeccable. Est-ce que du coup, j'ai besoin de tout dire, à tout le monde et tout le temps ? Non. Est-ce que je dois tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de lâcher une boule puante verbale qui aura peut-être un impact négatif sur une, deux, quarante personnes pendant une semaine ou dix ans ? Oui. Est-ce que je dois éviter les gros mots qui ne sont pas dans le dico ? "Putain", "fait chier" ils y sont j'espère...


2 . Ne fais pas de suppositions. Tu veux dire le truc que je fais à chaque seconde pour me rassurer quant à l'avenir catastrophe que je ne maitrise pas ? Ah...Il faudrait en fait que j'aille à l'information directement pour essayer de connaitre la vérité plutôt que la fabuler ? Ne plus faire de scenarios (ou scenarii pour ne pas offenser grammaticalement les italiens) dignes de Mad Max à chaque fois que j'ai peur de l'inconnu ? Je suppose que je peux y arriver, quitte à supposer quelque chose, autant que ce soit quelque chose de bien...


3 . N'en fais jamais une affaire personnelle. Alors là, j'ai pas compris tout de suite, tout de suite. Tu veux dire quand un charmant jeune homme me traite de pute car je ne réponds pas à son sifflement, ou plutôt, son aspiration sifflée ? C'est bien moi qu'il traite de pute !!! Ben non ! C'est toutes les femmes en fait, y compris sa mère, et le pauvre ne l'a peut-être jamais connu. Ou quand une directrice de production te dit que tu brasses du vent alors que tu as fait le boulot de 4 personnes en une journée de 42 heures, pendant qu'elle a eu à peine le temps d'aller chez le coiffeur. Heu là t'exagères, 24 au max...Bref, même si tu es la cible, cela ne veut pas dire que tu es à l'origine de l'attaque mais plutôt que tu étais au mauvais endroit, au mauvais moment et que tu as permis de libérer le venin avant qu'il ne tue le serpent qui te l'a envoyé. Ahhhhhhh ! Okayyyyyyyyy ! Je crois que j'ai compris mais demain, une nouvelle situation risque de me surprendre encore et après coup je me dirai, n'en fais pas une affaire personnelle, bordel ! Oups ! Pardon. J'ai le droit c'est dans le dico avec "pute" qui vient du latin putidus, puant. Sympa...


4 . Fais toujours de ton mieux. Au max ? Genre, j'essuie la vaisselle avant de la ranger dans le placard ? Je fais ce que j'ai dit que je ferais ? Et...super bien ? Croyez-moi si vous voulez, mais c'est beaucoup moins pénible, beaucoup plus satisfaisant et c'est plus rapide, de faire au mieux ces choses basiques de journées lambda. Et vous savez pourquoi on dit lambda ? Car c'est la onzième lettre de l'alphabet grec et qui de par sa position centrale, détermine une moyenne, quand la première lettre Alpha signifie l'excellence, the first, the best, you know ? Ok, rien à voir avec la choucroute, quoique...Si on faisait de nos journées Lambda, des Alpha, on se plaindrait moins de leur tonalité acido Bêta...


5 . Sois sceptique mais reste toujours à l'écoute. Je l'aime bien cette petite pièce rapportée à la liste car c'est tellement important de douter de nos croyances pour avancer et observer la réalité telle qu'elle est, sans avoir forcément quelque chose à y ajouter. Douter pour éviter de colporter des informations inutiles et observer simplement pour découvrir les belles coïncidences ou encore les accidents heureux. Croire en l'évidence, qui est loin d'être un qu'en dira-t-on et les merveilleuses opportunités que la vie offre si on sait la regarder avec un oeil impartial, se laissant difficilement corrompre par la parole télévisée.


C'est ainsi donc que je poste cette pensée du soir dans mes divagations matinales. Sentez-vous le vent de liberté qui souffle sur cette page...


#4accordstoltèques

#méditation

#rituel

#bonheur

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout