Rechercher
  • Plume

Méditer à l'Assemblée...Une idée Folle ?

L’erreur n’est pas tant due au manque de connaissances qu’à la volonté que rien ne change.


Remontons quelques siècles auparavant lorsque Galilée découvrit entre autres, grâce à sa lunette astronomique, les quatre planètes gravitant autour de Jupiter.

Dès la parution de son bel ouvrage : “Messager des étoiles” en 1610, les jaloux détracteurs, dénués de courage, s’empressèrent d’envoyer des représentants pour affirmer par exemple :


...les satellites de Jupiter ne peuvent pas exister, puisqu’il ne peut pas y avoir dans le ciel plus de sept objets mobiles (Soleil, Lune et cinq planètes visibles à l’oeil nu ). Pourquoi ?

Parce qu’il y a sept pêchés capitaux,...” bien sûr !


Merci Monsieur Florentin Sizzi d’avoir eu le cran de représenter les “professeurs” de Pise, comme la tour du même nom, incapables de se pencher en toute humilité pour regarder à travers le télescope de Galiléo Galiléi et voir l'évidence.


🪐 L’importance des croyances et de cette religiosité mal placée, omniprésente dans la science de l’époque, aveuglait toute clairvoyance. Elle demeure encore aujourd’hui dans la lecture des événements et, est très souvent associée à la spiritualité, malheureusement. C’est une erreur de les faire appartenir à la même famille car elles n’ont évidemment pas les mêmes gènes. L'Église et l'État censés être séparés, continuent d'interagir. Cette séparation théorique devrait être effective pour permettre à l'inverse, l'union du spirituel et de la politique car leurs objectifs sont communs et défendent les mêmes valeurs de liberté, égalité, fraternité.


Ces droits essentiels, aussi bien constitutionnels que spirituels, m'amènent à proposer une idée folle :


💡Méditation générale à l'Assemblée Nationale !


La méditation est maintenant invitée à l'école alors pourquoi pas à l'Assemblée Nationale qui ressemble très fortement à une cours de récré, avec bagarres de clans et échanges d'insultes à la clé. Dans ce contexte délirant, ma proposition n'est pas si folle.

Une invitation à méditer avant chaque séance, pour prendre des décisions à l'unisson. Utopique ? Pas sûr.


🪐 Chaque changement du système de notre société, fût d'abord l'utopie ou l'hérésie de quelques courageux, humiliés, condamnés de leur vivant et consacrés à titre posthume, comme génies précurseurs. Pourquoi l'hémicycle serait dispensé de méditer, quand cette discipline est reconnue par les plus incrédules scientifiques, comme favorisant les ponts entre les 2 hémisphères du cerveau ? Un sérieux atout pour prendre de bonnes décisions. Pourquoi ne pas essayer une activité commune menant à l'épanouissement des plus grandes valeurs de l'humanité ?

À moins que les objectifs politiques ne soient pas en faveur du bien-être des gens au même titre que celui de leurs représentants. Nous aurait-on menti lors des élections démocratiques ? Non !


Je refuse de croire aux mauvaises intentions car elles sont mirages, illusions et ne sont toujours que de passage.

Je crois en la joie profonde des hommes et à leur volonté de créer un monde harmonieux qui ne fera pas le choix de notre extinction.


L'écooptimiste Gilding (appelé ainsi par Neale Walsch) disait :


"Nous nous dirigeons vers un choix basé sur la crise. Ou bien nous nous laissons vaincre par l'effondrement, ou bien nous développons un nouveau modèle économique viable. Nous allons choisir ce dernier car nous sommes peut-être lents, mais pas idiots."


🪐 Je crois en notre intelligence commune même si tous les pessimistes disent le contraire, je préfère choisir la joie à la tristesse. Risquerions-nous d'aller mieux ?

Je comprends que le bien-être fasse peur, car il prend la place de l'une de nos activités favorites : la complainte.

Abandonnons nos vieux schémas obsolètes et nos aspirations économiques désuètes, pour vivre la réjouissance d'être présent et de contribuer à l'énergie fulgurante du sourire intérieur.


“Morale de l’histoire” ou “Comment éviter les erreurs du passé ?” :


🔹Croyons, ce dont nous faisons l’expérience plutôt que colporter sans réfléchir des informations répétées en boucle sur nos écrans.

🔹 Méfions-nous de l’avis rassurant de la majorité qui a élu certains présidents hystériques, sûrement de la même descendance de ceux qui croyaient que la terre était plate.

🔹 Écoutons les minorités téméraires essayant de sortir du rang pour ouvrir les esprits et porter une nouvelle opinion forgée avec l’expérience du terrain et de la réalité.

🔹 Éloignons-nous des pensées limitées et limitantes fondées sur l'absurde car vous ne trouverez pas pire raciste que la personne qui n’a jamais croisé la différence, ni pire conclusion qui n’ait jamais gouté à l’expérience.

🔹 Cherchons l'immunité. Il n’y a pas qu’en laboratoire qu'on la trouve. Tout comme la vérité dans les médias.


Chaque jour, dans notre quotidien, nous pouvons observer quelles sont les causes et les conséquences de nos choix. Appelons cela, vivre ou expérimenter physiquement ou chercher l’alchimie ou la magie de la rencontre entre le corps et l’esprit.


l'une des propriétés majeures d'un virus est celle de se propager. Imaginer le contenir en instaurant un éloignement, un confinement ou un couvre-feu, est aussi aberrant que stupide et finalement suicidaire. Comme tous les arguments nourris de peur et fournis par ceux qui désirent l’immobilité lucrative d'un système morbide.


Oseriez-vous enlever un nouveau né à la peau de sa mère et le priver de ce premier contact essentiel en prétextant qu'il est dangereux ? Nous sommes des êtres de relation, qui constituons notre immunité au fur et à mesure du temps de vie. Nous ne pouvons pas éviter d'être vivant et en contact et c'est grâce à cela que nous nous reproduisons depuis la nuit des temps.

Cela fait un bail qu'on échange nos fluides et nous sommes des millards maintenant à l'avoir déjà fait, quelle horreur, vite ! du gel hydroalcoolique qu'on nettoie tout ça.

Tabarnak ! Cela ne vous dispense pas de vous laver les mains, car cela s'appelle l'hygiène mais aviez-vous besoin qu'on vous le dise ?


C’est en tout cas le bien-fondé de notre réalité, que nous devons nous prouver par A + B et certainement pas accepter, celle que l’on veut nous imposer par mille et un prétextes sans queue ni tête, décidés dans une Assemblée indisciplinée ou à l'Élysée des contradictions.


Ayons confiance en ce qui nous parait juste et faisons preuve d'audace et de panache !


Miss Peg, testée positive à l'utopie contagieuse


Posts récents

Voir tout