Rechercher
  • Plume

On laisse pas Bébé dans un coin...



🎂 Nous sommes le 3 janvier, la date de mon anniversaire. Cette date particulière arrive un peu après la bataille des fêtes de fin d'année et pour cette raison, ne se célèbre que rarement.

Ce jour est plus synonyme de rentrée des classes que de la super Boom où dreams are my reality.


Cependant l'année dernière, la perspective qui se dessinait, ressemblait plutôt à une surprise, car une amie que j'appellerai Nini, commença à me sonder pour connaître mes plans du D Day. Je n'en avais pas et ne voulais pas en faire car je préfère comme beaucoup de gens, les surprises d'anniversaire.

Oui, j’adore les surprises et c’est bien pour cela que j’en ai organisé de nombreuses pour des amis, à raison de chansons dédicacées spécialement écrites pour l’occasion ou de cadeaux dénichés dans la boutique improbable des présents qui touchent.


🎂 Nous voilà donc le 3 janvier 2020, tic tac tic tac, j’ai hâte d’être en fin de journée pour savoir ce qu'il en est, et vibrer aux doux son de la surprenante soirée.


Une première partie se déroule autour d'un excellent repas, en petit comité, dans la maison d’un couple d’amis. Puis, arrive le moment du dessert, du gâteau, de la pièce-montée, enfin tout ce que mon imagination délirante crée en attendant de souffler ses bougies.

Mais, nous devons attendre car cela se passera dans une seconde maison à quelques pas de la première. Je trépigne, j’observe les échanges de textos entre Maison n°1 et , j’imagine, Maison n°2, ce qui me laisse penser qu'un truc se prépare à l’arrivée.

Après une heure de suspense haletant, c’est le moment, top départ ! Nous partons pour la Maison n°2 et je suis excitée, curieuse, exaltée par l’inconnu. Pas après pas, nous nous rapprochons de plus en plus de la maison, franchissons le petit portail du jardin et je devance la marche pour être évidemment la première à entrer.


De l’autre côté de la porte, cela semble bien calme, j’entends quelques voix et suis intimidée à l’idée d’être la “Star” du soir, une mise en lumière bien différente de celle de la scène à laquelle je suis plus habituée. Je ne me vois pas, mais je sens le rouge gagner mes joues durant les quelques secondes passées devant la porte blanche.

Qu’est-ce qui m’attend ? Une explosion de cotillons, des Chippendales ( un peu ringard mais des hommes sexy qui dansent à moitié nus, cela peut-il vraiment se démoder ?), ou bien un énorme HAPPY BIRTHDAY !! à l’unisson ?


Je prends une grande inspiration et abaisse la poignée de la porte d’entrée et là,... une assemblée de convives attablés, me regarde entre étonnement et gêne, ébriété et absence, et sur la table, 2 gâteaux entamés...


Je ne comprends rien, je suis presque sonnée, le rouge de mes joues a du envahir tout mon corps pour se transformer en blanc cadavérique. Les amis de la Maison n°1 qui suivaient derrière moi, entrent à leur tour, puis un échange de regards complices avec ma précieuse Nini se fait et elle comprend à la seconde, tout ce qui se passe à l’intérieur de moi et tout autour. Elle dégaine un autre gâteau dans la foulée, telle Wonder Cake Lady, le pare de bougies pour rapidement chanter en ,presque choeur, un joyeux anniversaire peu convainquant.


Je tais ma déception enroulée autour de mon coeur et me pose la question intérieurement : “qu’est-ce que je fous là, bon sang de mauvais soir ?”

🐳 Il y a une grosse baleine dans la soupe ou un dinosaure dans l’étable 🦖 et la cause de cette scène rocambolesque m’échappe totalement.


La suite de la soirée est très embrumée car j’étais physiquement là, mais mentalement très très loin. Je ne prends pas l’initiative du départ car mon pouvoir de décision est parti avec mon mental en haut de l'Himalaya.

Les détails émotionnels du retour chez moi ne sont pas le plus important, mais bien la fête d’anniversaire bis, que j'allais organiser la semaine suivante pour 2 raisons.


La première est évidente, à savoir gommer cette fin de soirée pathétique et la seconde, qui arriva quelques jours plus tard, fût de convier une invitée très spéciale que je ne connaissais pas encore.


🎂 5 jours après la fucking NoParty, je croise une amie qui n’était pas présente ce soir là car elle était invitée à un autre anniversaire... Je suis curieuse de savoir de qui il s’agit. Marie ! me précise-t-elle. Et cette Marie en question ne fête jamais son anniversaire pour les mêmes raisons que moi. Je lui demande du coup, si cette fête exceptionnelle programmée le même vendredi soir, correspondait aussi à sa date d’anniversaire.

Oui, me répond-elle. Elle est bien née comme toi, le 3 janvier. Ah, cool ! Et de quelle année ?

Elle n'est pas sûre mais nous sommes certaines d'une chose, il doit y avoir rencontre entre nous deux et ce deuxième prétexte pour refaire la fête, se transforme alors en évidence. Cela me permettra en plus, de célébrer cet anniversaire en compagnie des absents de la première soirée, invités chez Marie.


Je me réjouissais de rencontrer cette sœur dont j’ai rêvée toute ma vie.


Cette seconde célébration me révéla que, non seulement, nous avions le 3 janvier en commun, mais également l’année de naissance et que nous habitions la même ville où nous sommes installées depuis quelques temps. Depuis notre première rencontre, nous découvrons avec joie nos points communs et différences et rions ensemble de nos aventures respectives qui nous ont menées toutes 2 sur cette île si accueillante.


Cet “incident” causé par une battle de soirées mal agencées et un soupçon de fierté déplacée, m’a permis cette merveilleuse rencontre bien sûr, mais aussi de préciser les valeurs qui me tiennent à coeur au travers desquelles j’existe en tant qu’humaine, amie, et femme.

J'ai toujours placé l'amitié au premier plan, cherchant une sorte de lien fraternel à travers elle. Ce sentiment peut durer toute une vie et demande respect, sincérité et engagement.

L'Amitié qu'on peut également appeler, Amour, est un sentiment pur, dénué d'intérêt autre que celui du partage, et dont l'essence même est de souhaiter le bonheur de cet autre qui pourrait être toi et le soulager de ses peines.


l’égo obscurcit le regard et le jugement un moment, mais je comprends difficilement qu’on laisse bébé dans un coin ( les fans de Dirty Dancing comprendront ) surtout quand elle pleure le jour de son anniversaire. Après avoir exposé les mots de mes larmes à propos de ce fameux 3 janvier, les reactions furent improbables et clivantes, détournant le projecteur vers une autre victime et à cet instant je remercie énormément ma soeur de 💓, Nini Swayze. Elle n'a pas hésité à mettre les pieds & mots dans le plat de la convenance, au risque de se mettre à dos le groupe entier, pour porter haut les couleurs de l'affection qui nous lie, dénoncer ce qui ne se fait pas et considérer simplement ma peine engendrée par cette indifférence sans aucun sens.


Lorsqu'on aime profondément un être, on l'aide à s'élever dans les airs, au risque de tomber ensemble.


Cette mésaventure m'a montré très clairement le sens du mot "Amitié" ainsi que les liens qui vont au-delà de ceux du sang, mais pour lesquels on serait prêt à le verser.


Alors voici quelle fût ma petite sérendipité qui fît avancer mes recherches quant à ma science familiale, amicale, tribale, que je rapprocherais du concept de synchronicité très attaché, en ce qui me concerne, à la date du 3 janvier.


À l'Amitié et la Sororité !




29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout